On teste la trottinette

Allez, je vous emmène en trottinette cette semaine. Pendant le confinement, j’ai pu essayer ce moyen de déplacement doux qui n’est pas que fait pour les enfants, et je dois dire que la première impression a été plutôt positive….

Lire la suite

A la déchetterie à vélo

Prendre la voiture pour aller à la déchetterie, j’ai toujours trouvé qu’il y avait quelque-chose qui cloche : on brûle autant de carbone qu’on en apporte au recyclage.

La première foi que je suis allé vider mes déchets à la Charmotte* avec cette remorque, je me suis passé (obligatoirement) par le rond point des gilets jaune : « Un écolo » ils ont criés alors qu’ils brûlaient leurs palettes pour se réchauffer.

IMG_0479

*Charmotte = Déchetterie de Voujeaucourt dans le Pays de Montbéliard

Un vélo pour la sage-femme ?

Comment le vélo rose est venu rejoindre la famille

IMG_0351_m

Un samedi matin à Emmaüs Montbéliard, je tombe par hasard sur un vélo Peugeot (« Bretagne » écrit sur le cadre) de couleur rose, dans le tas de ferraille.

Je pense aussitôt à ma femme qui cherche un vélo pour aller au boulot. Il semble complet, je vais voir le monsieur qui m’en demande 12 euros. J’ai beau faire tous mes fonds de poches je trouve que 9 euros et 75 centimes. Aye, on est à 2 minutes de la fermeture des Emmaüs, le monsieur à pitié de moi et me laisse partir avec le vélo, ouf ! La fourche qui parait tordue, je crois bien qu’il m’en reste une à la maison et je pense pouvoir le réparer.

Après une session de bricolage cette vieille bicyclette roule finalement très bien, elle a en plus un porte bagage robuste qui permet d’accueillir une sacoche longue. Depuis j’ai pu voir 3 ou 4 fois le même modèle qui roule encore dans la région.

Pour le vélo de la sage-femme, on oublie ! Bien que la scelle soit de loin la plus confortable de tous mes vélos, la position assise ne convient pas à madame.

Tant pis, c’est moi qui aurai le plaisir de rouler avec …