Randonnée à pieds de Guebwiller au Grand Ballon

A vélo c’est rigolo, mais a pied c’est pas mal non plus. En randonnée pédestre, on peut atteindre des lieux  inaccessibles à vélo.

Nous avons profité d’une fenêtre de beau temps pour aller faire un bivouac dans les Vosges. On a pris la voiture pour Guebwiller (bah oui on avait pas le temps d’y aller à vélo) et on est parti en direction du Grand Ballon qui culmine à 1424 mètres d’altitude. On ne savait pas trop si on allait y arriver car les enfants n’ont pas
l’habitude de marcher et veulent souvent qu’on les portent dès les premiers mètres.

Nous avons pris deux sacs à dos, dans lesquels nous avons mis de quoi manger pour 24h, des duvets, deux hamacs, un tapis de sol, une trousse de secours, etc. Et c’est parti pour une rando de 10km, dont 1 km vertical, qui nous a mené vers le point culminant du massif vosgien (voir les photos ci-dessous).

Nous avons installé les hamacs à proximité de l’abri du col de Judenhut à 973 mètres d’altitude, à deux tiers du parcours. Il y a des tables, de l’eau et de quoi faire des feux de camp. Nous sommes allé chercher du bois dans la forêt et nous y avons passé la nuit.

Le lendemain matin nous avons terminé l’ascension de ce fameux Grand Ballon et nous avons mangé au restaurant « La vue des Alpes » (et c’est vrais qu’on les voyait au loin!) C’est un self service au personnel souriant et avec des tarifs corrects (je recommande la flammekueche 3 fromage). On a pu laisser nos énormes sacs dans le resto pour franchir les 100 derniers mètres qui nous séparaient du sommet.

Au final la rando a duré un peu moins de 24 heures.

Sur le coup, les voitures et les motos qui ont monté en 30 minutes par la route nous paraissaient comme des petits joueurs. Mais pas pour bien longtemps, Guillaume est redescendu seul à la voiture, pour remonter à 4 roues pour rechercher femme et enfants restés là-haut admirer la vue. Deux heures de descente à pied. En voiture, depuis Guebwiller, il faut retourner sur Cernay pour trouver une route qui monte là-haut.

Guillaume essaye toujours de faire sans GPS, mais là, il a fallu utiliser l’engin

Conclusion : Un endroit exceptionnel à visiter au moins une fois dans sa vie. A pied c’est 10 km de montée plutôt bien balisés, et en voiture, par le chemin du pétrole, comptez au minimum le double, le temps de trouver la bonne route 🙂

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s